S23-P01-C14 Ostéoarthropathies hypertrophiantes

S23-P01-C14 Ostéoarthropathies hypertrophiantes

S23

Rhumatologie

Thomas Bardin

Chapitre S23-P01-C14

Ostéoarthropathies hypertrophiantes

Aline Frazier-Mironer

 

Les ostéoarthropathies hypertrophiantes (OAH) sont des syndromes associant un hippocratisme digital, des périostites des os longs, et des épanchements articulaires. La première description d’un épaississement du périoste des os longs chez des patients atteints de maladies pulmonaires chroniques bénignes date de la fin du 19e siècle, avec les publications de Pierre Marie [18] et d’Eugen von Bamberger [4]. L’étude de cette entité clinique a permis de distinguer l’existence d’OAH primitives et secondaires. Après avoir détaillé la classification des OAH et leur pathogénie, nous détaillerons leurs aspects cliniques et paracliniques et leur prise en charge thérapeutique.

Classification et épidémiologie

Les OAH peuvent être classifiées en deux sous-groupes : les OAH primitives, familiales, et les OAH secondaires, comportant de nombreuses étiologies, notamment paranéoplasiques (Tableau I).

 

Tableau I Étiologie des ostéoarthropathies hypertrophiantes (OAH).

Maladies pulmonaires

Maladies médiastinales
ou pleurales

Maladies cardiaques
ou vasculaires

Maladies gastro-intestinales ou hépatiques

Autres

Cancers

Carcinomes bronchiques

Métastases

Ce chapitre est réservé aux abonnés

Abonnez-vous dès maintenant

  • Consultation illimitée de l’intégralité du Traité de Médecine
  • Accès aux mises à jour des chapitres
  • Moteur de recherche

Je m’abonne