S22-P04-C01 Asthme

S22-P04-C01 Asthme

S22

Pneumologie

Vincent Cottin

Partie S22-P04

Affections des voies aériennes

Chapitre S22-P04-C01

Asthme

Élise Noël-Savina et Alain Didier

 

L’asthme est une maladie hétérogène, généralement caractérisée par une inflammation chronique des voies aériennes. Elle se définit par la présence de symptômes respiratoires récidivants tels qu’une dyspnée sifflante, un essoufflement, une oppression thoracique et une toux. Ces symptômes évoluent de manière aléatoire tant dans leur présentation que dans leur intensité ; volontiers nocturnes, ils sont réversibles soit spontanément, soit sous l’effet d’un traitement. Ils sont souvent déclenchés par l’exercice, l’exposition aux allergènes ou aux irritants, par un changement de temps ou encore par des infections virales.

À cette symptomatologie clinique s’associe une atteinte fonctionnelle respiratoire caractérisée par une obstruction bronchique réversible totalement ou partiellement et variable dans le temps en intensité.

L’asthme est une pathologie fréquente. Dans l’étude European Community Respiratory Health Survey (ECRHS), concernant 23 pays, sa prévalence chez l’adulte varie de 1,3 à 9,7 % avec les taux les plus élevés retrouvés dans les pays anglo-saxons et une prévalence à plus de 4 % pour la France [1]. L’iNVS rapporte des chiffres de prévalence de 10 à 12 % pour l’enfant et de 6 % pour l’adulte [2]. Depuis les années 1960 cette prévalence est en augmentation. Malgré une nette amélioration ces dernières années, 346 000 décès sont attribués à l’asthme par an dans le monde [1] et plus de 1 000 décès par an en France ces trois dernières années [2].

Diagnostic d’asthme

Le diagnostic est porté devant une histoire personnelle et/ou familiale compatible associée à des symptômes évocateurs et à une variabilité du trouble ventilatoire obstructif. Dans ces circonstances, la mise en place d’un traitement par corticoïdes inhalés et bronchodilatateur de courte durée d’action avec évaluation à 3 mois est également un élément de confirmation diagnostique.

Les symptômes évocateurs sont une respiration sifflante, un essoufflement, une oppression thoracique, la toux. Ces symptômes varient dans le temps et dans leur intensité. Ils sont déclenchés par des infections virales, l’exercice, l’exposition à des allergènes, les changements de temps, le rire, des irritants tels que la fumée de tabac, les odeurs fortes. D’autres symptômes diminuent la probabilité d’asthme&a…

Ce chapitre est réservé aux abonnés

Abonnez-vous dès maintenant

  • Consultation illimitée de l’intégralité du Traité de Médecine
  • Accès aux mises à jour des chapitres
  • Moteur de recherche

Je m’abonne