S33-P01-C05 Nutrition entérale et nutrition parentérale

S33-P01-C05 Nutrition entérale et nutrition parentérale

Télécharger le chapitre en PDF

Nutrition

 

Chapitre S33-P01-C05

Nutrition entérale et nutrition parentérale

Lore Billiauws, Emilie Latour-Baudet, Olivier Corcos et Francisca Joly

L’objectif d’une assistance nutritionnelle est de compléter ou de suppléer les apports énergétiques nécessaires au patient, dans la situation où les apports oraux sont insuffisants ou impossibles. Deux abords nutritionnels sont possibles, entéraux et parentéraux, avec pour chacun des indications et contres indications précises.

Nutrition entérale

Buts et indications

La nutrition entérale est une technique d’assistance nutritionnelle qui consiste à apporter une solution nutritive directement dans le tube digestif. Lorsqu’il existe une indication à recourir à une assistance nutritionnelle, la nutrition entérale doit être privilégiée, dès lors que le tube digestif est fonctionnel, et en l’absence de contre-indications.

Ses indications principales sont :

  • une alimentation orale insuffisante, ne permettant pas de couvrir la totalité des besoins journaliers,
  • une alimentation orale impossible (ex : obstacle œsophagien, coma…),
  • une alimentation orale contre-indiquée (dysphagie).

Il est important de souligner qu’il n’est indiqué de recourir à la nutrition parentérale que si la nutrition entérale est contre-indiquée, mal tolérée ou inefficace. En effet, la nutrition entérale est aussi efficace, grevée de moins de complications, et moins onéreuse [1], [2].

La NE est contre-indiquée en cas de tube digestif non fonctionnel [3] :

  • malabsorption sévère anatomique ou fonctionnelle,
  • obstruction digestive,
  • diarrhée sévère,
  • hémorragie digestive active,
  • ischémie intestinale,
  • péritonite.

Après avoir posé l’indication, en premier lieu d’une assistance nutritionnelle et d’une voie entérale ensuite, il convient de définir quelle voie d’abord doit être utilisée.

Abord entéraux

L’abord digestif se définit par l’orifice d’entrée et par la situation de l’extrémité distale de la sonde. L’accès au tube digestif peut se faire par voie nasale ou par l’utilisation de stomie abdominale. Le choix dépend de la durée prévisible de la nutrition entérale et de l’état digestif, en privilégiant la technique la moins invasive possible.

Ce chapitre est réservé aux abonnés

Abonnez-vous dès maintenant

  • Consultation illimitée de l’intégralité du Traité de Médecine
  • Accès aux mises à jour des chapitres
  • Moteur de recherche

Je m’abonne